Biscuit est un British Shorthair crème. Il est né à la maison, il avait 6 frères et soeurs, tous plus adorables les uns que les autres. Souvenirs, souvenirs...

Une portée de chatons Scottish fold et British shorthair nés à la chatterie des Bluebell Cats

 Des chatons de race Scottish fold et British et leur maman

Chaton british shorthair des Bluebell Cats

Très vite nos chatons ont été réservés, "Biscuit" y compris. Il devait partir rejoindre un petit garçon qui l'avait baptisé "Bouba"

Chaton British shorthair crème des Bluebell Cats

Il est vrai qu'il avait tout du petit ourson.

Chaton british shorthair des Bluebell Cats

Malheureusement, dès l'âge de trois semaines, on a décelé chez Bouba une malformation congénitale. Rien de bien grave à ce moment là, il est d'ailleurs toujours resté un chaton plein de vie, joueur et coquin comme ses frères et soeurs.

Deux chatons scottish fold et british shorthair jouent

Chaton british shorthair des Bluebell Cats avec une peluche

 

Chaton british shorthair crème joue avec une peluche à la chatterie des Bluebell Cats

Chaton british shorthair qui joue avec une peluche

 Cependant, dès ses trois semaines il a du être mis sous traitement. Bien entendu, nous avons alors décidé de le garder. Il a ensuite subit de nombreuses anesthésies et a été opéré vers 6 mois. 15 jours après l'opération qui avait plutôt bien réussi, il a développé une maladie nosocomiale qui a atteint ses bronches. Son pronostic vital était extrêmement pessimiste.

Heureusement, Biscuit était un battant, et comme il se battait depuis ses trois semaines pour vivre, il a continué ainsi. Contre toute attente, il s'est très vite et très bien remis de ce problème bronchique.

 Pendant sa croissance, il y a eu des hauts et des bas (beaucoup de bas et de moments de découragement), mais il s'est accroché (et par conséquent, nous aussi).

 Cependant, c'est au moment où il n'y avait plus grand espoir et que les dés semblaient joués, que, comme dans tous les contes, la bonne fée est arrivée.

 

Une fée qui demeure en Alsace, et qui, très impliquée dans le "combat" de Biscuit nous a un jour donné une adresse : celle du professeur le plus connu et spécialisé en la matière, une sommité.

 Lorsque nous avons rencontré ce professeur, Biscuit avait 10 mois, il ne pesait plus que 1,7 kg...

 

 Le voici avec Darling, auquel il a toujours été scottché. Comme s'il se ressourçait à son contact.