British shorthair VS Scottish Straight : enfin des réponses 

 Deux adorables chatons British longhair et British shorthair


1/ Le scottish straight : l'origine

Pour commencer, revenons quelques années en arrière (avant 2002), à l'époque, les chatons à oreilles droites qui naissent d'un parent Scottish fold peuvent avoir (selon le club qui délivre les pedigrees) plusieurs noms.

Sur certains pedigrees, on voit que les chatons "bleus" nés dans une telle portée peuvent s'appeler "Chartreux", les chatons d'autres couleurs s'appellent alors "British Shorthair" et les chatons à poils longs "Persans" (tout ça au sein d'une même portée !!!)...

Aujourd'hui ça parait aberrant, mais à l'époque où nous avons débuté l'élevage de Scottish Fold il y avait une multitude de clubs félins qui étaient aptes à délivrer des pedigrees et chacun faisait comme ça l'arrangeait (ou comme ça arrangeait les éleveurs, source de revenus pour ces clubs).

Cependant, les clubs sérieux ou fédérations (Fife notamment) différenciaient ces races. Pour eux, les chatons à oreilles droites nés d'un parent Scottish Fold étaient des Scottish Straights. Aux Etats Unis également on parlait uniquement de Scottish Fold et de Scottish Straight.

Le British était une race à part entière, et il figurait parmi les races autorisées (et recommandées) pour l'élevage de Scottish folds. Certains éleveurs prônaient les mariages Scottish fold x Scottish straight, d'autres scottish fold x British shorthair. Mais au fil du temps, on a pu noter plus de problèmes osseux sur des chatons nés chez les éleveurs qui travaillaient avec les Scottish Straights par rapport à ceux qui n'utilisaient que des British

Il semblerait que cela soit du aux "faux straights" : il est très rare, mais pas impossible qu'un chaton ayant les oreilles pliées à trois semaines, voit celles-ci remonter au fil de sa croissance. De tels chatons devraient être stérilisés ou vendus avec un pedigree de Scottish Fold, pour qu'ils n'entrent jamais dans un programme d'élevage de Scottish Fold (rappelons qu'il ne faut jamais croiser deux Scottish Folds entre eux).

Face à ce constat, certains éleveurs ont préféré baser leur élevage uniquement sur les mariages British shorthair x Scottish fold.

 British shorthair lilac fait sa toilette